Député provincial en Brabant wallon

Suivez-moi sur Twitter

Mon travail au quotidien

Suivez-moi sur le terrain...
  1. mardi 9 juillet 2019 à 10:00
  2. Réunion avec le service de la culture
  3. Espace Brabant wallon
  4. Place du Brabant wallon, 3 à 1300 Wavre
  1. mardi 9 juillet 2019 à 15:30
  2. Réunion avec l'Université des Ainés
  3. Espace Brabant wallon
  4. Place du Brabant wallon, 3 à 1300 Wavre
  1. mardi 9 juillet 2019 à 12:00
  2. Réunion avec le service de la cohésion sociale et de la santé
  3. Espace Brabant wallon
  4. Place du Brabant wallon, 3 à 1300 Wavre
  1. jeudi 18 juillet 2019 à 09:00
  2. Collège provincial
  3. Espace Brabant wallon
  4. Place du Brabant wallon, 3 à 1300 Wavre
  1. vendredi 19 juillet 2019 à 10:00
  2. Quelques jours de répit en famille...
En octobre 2018, vous m’avez fait l'honneur de me réélire dans la fonction de Député provincial en Brabant wallon.

Grâce à votre confiance, je travaille au quotidien aux enjeux qui m’ont été confiés : l'accueil de la petite enfance, le handicap, l'accompagnement des aînés, la Culture, l'égalité des chances, la santé, l'économat, le Dernier QG de Napoléon, le centre de prêt de matériel, les cultes et la Laïcité,….

À temps plein (et bien plus…) à votre service à la Province du Brabant wallon, je m’efforce de concentrer mes actions sur les enjeux spécifiques à notre territoire : un taux d’emploi et une activité économique plus élevés, un besoin en places d’accueil pour vos enfants plus important, un vieillissement de la population qui nécessite des solutions créatives et respectueuses de la qualité de vie de nos aînés et de leur souhait de se maintenir à domicile, un manque de structures d’accueil pour les personnes, jeunes et moins jeunes, en situation de handicap…


Ces défis nécessitent énormément de travail, d’écoute, de présence et de créativité. Chaque jour, chaque semaine, je rencontre des associations, des communes, des CPAS, des entreprises ou des citoyens confrontés à ces enjeux. Des solutions existent, notamment grâce à l’extraordinaire inventivité de ceux qui portent des projets ambitieux, souvent à bout de bras. Par notre action, nous tentons autant que possible de mettre les pouvoirs publics et la Province du Brabant wallon au service de ces acteurs de premier plan.

Je suis et reste à votre disposition. N’hésitez pas à m’interpeller, à me solliciter, à m’informer. Car les meilleures réponses se fondent avant tout sur de bonnes questions…

Mon actualité

Journée "Délibère-toi" avec Léonie !
27.06.2019
-
Grâce au stage « Délibère-toi », les élèves s’impliquent dans des actions citoyennes et dans l’organisation d’un festival culturel.


Les activités proposées vont de l’accompagnement des personnes âgées ou handicapées à l’organisation d’une journée sportive en passant par l’encadrement de jeunes enfants.


...
Lire la suite
Pour avancer, j'ai besoin de votre confiance
20.05.2019
-
Chers amis, ce dimanche j’ai l’honneur de me présenter en tant que 7ème suppléant à la Région sur la liste du Mouvement Réformateur.
Vous connaissez mes valeurs, vous connaissez mon travail, vous me connaissez. J’ai aujourd’hui besoin de votre soutien pour me permettre de continuer à avancer, en partageant par exemple cette lettre.

Je reste tous les jours à votre disposition pour des questions, commentaires, suggestions, échanges, rencontres, débats ✔


...
Lire la suite

Mieux me connaître

CV Express

Né le 13 novembre 1980
Marié à Kirsten
Papa d'Édouard et Georgia
Citoyen de Waterloo depuis ma naissance

  1. Député provincial en Brabant wallon depuis octobre 2012


Précédemment
  1. Conseiller communal à Waterloo
  2. Président de la Maison du Tourisme de Waterloo
  3. Vice-président du MR de Waterloo
  4. Président des Jeunes MR du Brabant wallon en 2004

  1. Candidat en Droit de l’UCL
  2. Licencié avec distinction en Sciences Politiques et Relations internationales de l’UCL
  3. Master postuniversitaire en études européennes à la KULeuven
  4. Erasmus à Genève en Suisse en 2003 et à Leiden aux Pays-Bas en 2005

Trilingue Français – Néerlandais – Anglais
Passionné par la vie publique depuis l’âge de 14 ans, c’est tout naturellement que je m’implique progressivement en politique au cours de mes études. Ni par automatisme, encore moins par tradition familiale, je découvre de l’intérieur ce domaine si… particulier.

Elu Président des Jeunes MR du Brabant wallon en 2004, j’y trouve ma voie, ou du moins un véritable épanouissement personnel et professionnel. A la fin de mes études en 2005, j’ai le privilège de travailler avec Frédérique Ries au Parlement européen. Un an plus tard, Louis Michel, alors Commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire, me demande de rejoindre son cabinet à la Commission européenne. A la fin de son mandat en 2009, je retrouve le chemin du Parlement européen et redeviens le conseiller de la Députée européenne Frédérique Ries, mon grand coup de cœur de la politique belge, fonction que je quitte en octobre 2012 après avoir été élu Député provincial en Brabant wallon.

Élu Conseiller communal à Waterloo à 25 ans, je deviens Député provincial en Brabant wallon à 31 ans au lendemain des élections du 14 octobre 2012. Lors des élections provinciales d'octobre 2018, j'ai été réélu avec un score aussi important qu'inespéré : 8508 voix de préférence, une progression de 43% (5920 voix en 2012).
J’ai eu l'honneur d’être reconduit dans la fonction de Député provincial en charge de l'accueil de la petite enfance, des aînés, du handicap, des affaires sociales, de la santé, de la Culture, de l'égalité des chances, des Cultes, des marchés publics, du Centre de prêt, du Dernier QG de Napoléon et des partenariats sur le Champ de Bataille de Waterloo.


La politique est avant tout un engagement, une passion, une volonté de faire bouger les lignes. Sans cesse, nous devons remettre notre engagement politique sur le grill de nos valeurs, de nos motivations, de notre indignation. J'ai tenté l'exercice de vous livrer le sens de mon engagement politique sur quelques sujets qui me passionnent et sur lesquels je concentre mon énergie.
N'attendez ici ni programme, ni recettes miracles. N'espérez pas non plus que je vous dise que tout va mal là où les libéraux sont absents et que tout va bien là où nous exerçons des responsabilités. Mon message ici est personnel, non partisan et non exhaustif. Je vous invite d'ailleurs à me faire part de vos commentaires et interrogations à son sujet. Voici quelques priorités, ma vision de la politique, les idéaux et objectifs qui me font lever chaque matin et travailler au service des autres.

Un enseignement de qualité où chaque enfant peut s'épanouir, quel que soit son talent ou sa différence


"L'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde" Nelson Mandela

Le constat est alarmant à la lecture des si nombreux rapports internationaux qui décrient notre système éducatif. Davantage que de règles ou de décrets, je suis convaincu que nous devons travailler les mentalités et en priorité faire confiance aux enseignants et directions d'écoles pour les replacer au coeur du projet éducatif. Qui mieux qu'eux pour savoir ce qui est bon ou nécessaire pour un enfant? Je rêve d'un enseignement libéré du joug administratif et bureaucratique, d'écoles en pleines capacités d'appréhender les parcours scolaires, d'inculquer les apprentissages de base (y compris les langues étrangères dès la première maternelle), d'enseignants valorisés, encouragés, formés et stimulés dans leurs défis quotidiens et dans ce qui doit rester "le plus beau métier du monde".
Chaque enfant est différent, chaque enfant a un talent. Ni élitisme, ni nivellement par le bas, ni égalitarisme dogmatique, ni cloisonnement, notre enseignement a la grande responsabilité d'accompagner chacun à son rythme et de lui permettre d'exprimer et de développer au mieux son potentiel, quel que soit son talent ou ses difficultés.


Un État garant de la dignité et du respect des droits les plus fondamentaux de chacun

Il n'y a pas différentes catégories d'êtres humains. Et il n'y a malheureusement rien d'évident à rappeler que l'Etat doit garantir la dignité de chacun, quel que soit sa condition, son origine, sa langue, son âge, son orientation sexuelle ou sa religion. C'est un combat quotidien. Des efforts gigantesques doivent encore être réalisés, notamment en matière d'accessibilité pour permettre à chaque personne porteuse d'un handicap d'avoir accès aux services publics, à l'enseignement, à un logement, à un emploi, aux loisirs, à la culture, à une vie décente pour elle-même et pour sa famille.

Gouvernance, transparence, déontologie et démocratie

Malgré toutes les réformes entreprises, je suis convaincu que la politique nécessite un électrochoc si elle espère se réconcilier avec les citoyens. Élus, nous avons le devoir d'écouter, dialoguer et entendre le citoyen dans notre travail. Davantage que de le faire participer, nous devons l'impliquer dans nos orientations et nos décisions. Cela nécessite la transparence la plus totale, non seulement sur nos mandats et nos rémunérations (publiques), mais aussi sur notre travail quotidien, sur les documents administratifs, les dépenses publiques, les soutiens octroyés et les décisions prises.

Les élus se doivent d'être disponibles et de répondre à toute question ou interpellation citoyenne. A ce titre, je suis favorable à ce qu'un médiateur puisse agir à chaque niveau de pouvoir afin de garantir le droit des citoyens d'avoir accès aux informations et de recevoir une réponse dans des délais raisonnables (comme c'est le cas au niveau européen). A titre personnel je souhaite également que l'on s'oriente vers une limitation du cumul de fonctions qui permettra une plus grande lisibilité pour le citoyen sur "qui fait quoi" et un investissement plus important de l'élu dans son mandat principal. Je pense également souhaitable de favoriser la mise en place d'un système qui puisse évaluer le travail des parlementaires autrement que par les simples statistiques, à l'instar de ce qui existe dans d'autres pays ou au niveau européen.

Enfin il me semble important d'insister sur la formation des élus. Les matières sont de plus en plus techniques et nécessitent une compréhension plus poussée des élus qui doivent pouvoir décider de manière éclairée et engager leur responsabilité en connaissance de cause.


La Culture au service d'une société plus tolérante et d'une génération éveillée et responsable

De l’accès à la culture découlent l’ouverture d’esprit du citoyen et ses actions sur le monde qui l’entoure. La Culture n'est pas un secteur, elle transcende l'ensemble de notre société. Les pouvoirs publics doivent investir dans des infrastructures culturelles de qualité, garantir aux artistes la liberté de créer et d'exercer leur art, et favoriser son accès à tous les publics.

Véritable fenêtre sur le monde, je suis convaincu que la découverte ou la pratique d'un art est la meilleure arme pour sensibiliser le citoyen, et particulièrement la jeune génération, aux enjeux de société. La Culture est aussi un moyen d'apprentissage différencié des apprentissages scolaires de base tels que la lecture l'écriture ou l'expression orale. Elle permet de développer la concentration, la gestion des émotions ou l'estime de soi. En outre, elle favorise le vivre ensemble, la tolérance, le respect de l'autre.

Conjuguer Bien-être et environnement

Aujourd'hui, quelles qu'aient été les formations politiques aux responsabilités ces 15 dernières années, aucune n'a pu se montrer à la hauteur des ambitions légitimement exprimées par les citoyens en matière de développement durable.
Or nous avons une immense responsabilité pour agir sur de nombreux curseurs (transport, énergie, fiscalité, industrie, alimentation, logements, déchets, R&D,...) à chaque échelon de pouvoir ou du moins au niveau approprié (du local à l'international).
Je suis opposé à la décroissance, synonyme pour moi d'une société qui régresse. Cela n'empêche pas de placer la croissance et les investissements au service du bien-être et de modes de vie, de consommation et de production raisonnés et responsables. C'est en encourageant l'économie circulaire, la recherche et l'innovation, le "tax shelter climat", les filières éco-responsables, et une certaine "préférence européenne" que nous accélèrerons le mouvement vers la transition écologique.

Un État fort sur les missions régaliennes et une attention constante pour les finances publiques

La responsabilité de l'État impose de se concentrer sur les missions essentielles qui garantissent la stabilité du pays, de son économie et de son modèle social. Soins de santé, Enseignement, Emplois, Sécurité sociale, Pensions, Police, Justice, Défense, infrastructures publiques... sont des politiques qui doivent être assurées (garanties!) sur le long terme au regard de la capacité des administrations et des finances publiques.

Or trop de décisions politiques sont prises sans mesurer les conséquences financières qu'elles engendrent, sans analyser leur coût au regard de leur intérêt, notamment en termes d'emploi public et de structures publiques qui pèsent trop lourd de manière générale en Belgique. À titre d'exemple, le décret inscriptions dans l'enseignement n'apporte rien en termes de mixité sociale qui était pourtant son premier objectif. Connait-on par ailleurs le coût et le nombre d'emplois publics engendrés par ce décret ?


Décloisonner intérêt public et investissement privé

Les investissements privés et le professionnalisme du privé peuvent contribuer à notre qualité de vie et au bon fonctionnement d'organismes d'intérêt public. Soins de santé, maisons de repos, crèches, patrimoine, rénovation urbaine, logement, centres d'accueil pour personnes porteuses d'un handicap, innovations en matière de mobilité ou de développement durable, entreprenariat social, créations culturelles ... Dans tous les domaines de la société, le secteur privé souffre trop souvent de la méfiance, voire d'un blocage dogmatique, des pouvoirs publics.

Or, leur investissement peut correspondre à un besoin d'intérêt public qui doit dès lors être encouragé et facilité, avec les balises qui s'imposent. Des réalisations importantes dans ce sens sur le Champ de Bataille de Waterloo, en Culture ou dans le secteur des crèches privées m'encouragent à poursuivre dans ce sens.

Une Europe qui nous protège et nous renforce

L'Europe n'a jamais été aussi nécessaire dans un monde globalisé et face aux replis nationalistes et populistes. L'Europe est le plus beau projet politique du siècle dernier. C'est aussi le plus difficile à décliner. Je rêve d'une Europe renforcée, solidaire et ouverte sur le monde et son évolution. Je rêve d'une Europe focalisée sur les politiques d'intérêt général du continent (climat, énergie, migrations, marché commun, sécurité, défense). Je veux d'une Europe qui protège nos libertés individuelles, réconciliée avec ses citoyens et qui nous rassemble dans la diversité. Loin des consensus mous et des compromis à la baisse, je veux d'une Europe qui pèse dans le monde, une Europe qui avance, une Europe qui a du coeur et du souffle!

Coordonnées et réseaux sociaux


Vous souhaitez m'écrire, me parler, me rencontrer, m'encourager ou me critiquer, surtout n'hésitez pas!

Adresse professionnelle:

Tanguy Stuckens, Député provincial
Parc de Collines - Bâtiment Copernic
Place du Brabant wallon, 3
1300 Wavre
Tél: 010 23 60 12
Fax: 010 23 60 16 tanguy.stuckens@brabantwallon.be

Adresse personnelle:

Tanguy Stuckens
Drève des Dix Mètres, 55
1410 Waterloo
0477 85 03 95
tanguy@tanguystuckens.be


Le Brabant wallon qu'on aime : notre programme 2018-2024

--> Cliquez ici pour être redirigé vers les textes et vidéos interactives de notre programme pour Brabant wallon


--> Cliquez ici pour notre programme complet pour Waterloo


Et ci-dessous, notre programme 2018-2024 pour le Brabant wallon